Les plus belles affiches du Festival de Cannes

Cannes est, je ne vous l’apprends pas, le festival le plus important du monde entier. Sa résonance à l’international le place en tête des évènements cinématographiques de l’année.

Évidemment, lorsque l’on pense festival de Cannes, on s’imagine les films, le palmarès, les stars, les marches et les paillettes. Mais il existe également une star qui perdure dans ce tumulte. Une fois dévoilée, elle annonce le début des festivités et l’expose aux yeux de tous : l’affiche qui dégage toujours un message fort et poignant.

Notre sélection :

Cette affiche marque la première édition effective du festival de Cannes en 1946 et est réalisée par Leblanc. Cette année là, la Palme d’or fut attribuée ex aequo aux films Le Tournant décisif de Fridrikh Ermler, Les Hommes sans ailes de Frantisek Cáp, La Dernière chance de Leopold Lindtberg, L’Epreuve d’Alf Sjöberg, Maria Candelaria d’Emilio Fernández, Rome Ville ouverte de Roberto Rossellini, La Ville basse de Chetan Anand, Brève Rencontre de David Lean, La Symphonie pastorale de Jean Delannoy, Le Poison de Billy Wilder, La Terre sera rouge de Bodil Ipsen.

Cette affiche de Frédéric Menant et Tim Garcia est très épurée par rapport aux autres. On y trouve l’emblème du festival : ses inimitables marches, recouvertes du mythique tapis rouge qui nous incitent à les monter et découvrir la 58ème édition du festival de Cannes. L’Enfant de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne remporte la Palme d’Or.

Cette affiche met en avant la collectivité et la multitude d’artistes internationaux présentés à Cannes chaque année. On y devine grands acteurs et réalisateurs internationaux tels que Pedro Almodovar, Juliette Binoche, Jane Campion, Souleymane Cissé, Penélope Cruz, Gérard Depardieu, Samuel L. Jackson, Bruce Willis et Wong Kar Wai. Cette année-là, la Palme d’Or a été décernée à 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu.

Faye Dunaway, sublime, incarne à elle seule la femme de la 64ème édition du Festival de Cannes. S’enfonçant dans une nappe noire, le photographe américain Jerry Schatzberg fige l’actrice dans l’éternité. « Modèle de sophistication et de grâce intemporelle, elle incarne un rêve de cinéma que le Festival de Cannes souhaite entretenir ». The Tree of life de Terrence Malick remporta la Palme.

Pour célébrer son 65ème anniversaire, le festival rend hommage à Marilyn Monroe. C’est l’agence Bronx (Paris) qui a réalisé l’affiche à partir d’une photo d’Otto L. Bettmann. Le festival explique le choix de la photo ainsi : « Surprise ici dans un moment d’intimité où la mythologie rejoint la réalité, Marilyn célèbre un anniversaire qui pourrait être celui de Cannes. Elle nous ensorcelle d’un geste qui se fait promesse, d’un souffle en forme de baiser ». Marilyn incarne donc l’élégance et le glamour aux yeux de tous qui sont à la hauteur de la magnificence du Festival de Cannes. Amour de Michael Haneke remporte la Palme d’Or en 2012.

A travers son regard, Marcello Mastroianni ouvre les festivités cannoises. Emblème du festival et figure mythique du cinéma, il incarne parfaitement Cannes. La photo, à la fois classe et retro, est extraite du film Huit et demi de Fellini tandis que l’affiche a été réalisée par Hervé Chigioni et Gilles Frappier. En 2014, c’est Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan qui remporte la Palme d’Or.

2016. L’affiche de la 69ème édition a été réalisée par David Seymour à partir de photogramme du Mépris de Godard. « Tout est là. Les marches, la mer, l’horizon : l’ascension d’un homme vers son rêve, dans la chaleur d’une lumière méditerranéenne qui se change en or. Une vision qui rappelle cette citation qui ouvre Le Mépris : Le cinéma substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs», ont écrit les organisateurs. La Palme d’Or fut attribuée à Ken Loach pour son film Moi, Daniel Blake.

Pour sa 71ème édition, le festival met encore une fois à l’honneur Jean-Luc Godard. Cette image est tirée d’une scène de Pierrot le fou dans laquelle Jean-Paul Belmondo et Anna Karina tous deux au volant d’une voiture s’échangent un baiser. Georges Pierre est l’auteur du visuel de Pierrot le fou tandis que Flore Maquin, jeune graphiste, signe la maquette de cette affiche. Sur cette image aux tons bleus, jaunes et pops, l’amour est au rendez-vous. De l’amour, rien que de l’amour pour l’année 2018 du Festival. La Palme d’Or a été attribuée à Hirokazu Kore-eda pour Une Affaire de famille.

Le Festival de Cannes a su offrir d’innombrables affiches à la fois magnifiques et emblématiques qui ont toujours su présenter l’évènement. Conçue par des affichistes, cinéastes, photographes ou agences, l’affiche fait elle aussi son show à chaque édition. Et pour finir, quelques affiches supplémentaires juste pour le plaisir.

#affiche #cinema #art #festival #Cannes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *