AccueilNos interviewsLes professionnels d'aujourd'huiComment inscrire son court-métrage en festival ? Découvrez Cinemads

Comment inscrire son court-métrage en festival ? Découvrez Cinemads

Toujours dans le but de vous faire découvrir les métiers de l’audiovisuel, nous sommes allées à la rencontre de Gauvain Neme, directeur de Cinemads.

L’agence Cinemads

Cinemads est une agence de distribution de court-métrage de fiction, qui existe depuis 2019. La plupart des réalisateurs connaissent en général une vingtaine de festivals de court-métrage alors qu’il en existe plus d’une centaine en France !

Ces événements peuvent être des tremplins pour les réalisations mais les inscriptions sont parfois fastidieuses; Cinemads s’occupe de ses étapes pour vous ! En effet, avec un abonnement mensuel ou annuel, Cinemads s’occupe d’inscrire votre court-métrage dans les festivals éligibles.

Plus d’informations sur www.cinemads.fr

Notre interview

Plus de détails

Peux-tu te présenter et expliquer Cinemads ?

Je m’appelle Gauvain Neme, je suis le directeur de Cinemads qui est une agence de distribution de court-métrage de fiction en festival.

Cinemads existe depuis 1 an maintenant, depuis juin 2019. L’idée vient vraiment d’aider les jeunes réalisatrices et réalisateurs à pouvoir s’inscrire dans des festivals de court-métrage car il existe plus d’une centaine de festivals en France. Il est compliqué de trouver des festivals car ils sont dispatchés sur différents sites et réseaux sociaux. Cela demande beaucoup de temps ! Il y a des plateformes qui aident là-dessus mais ils n’enregistrent pas tous les festivals français. Souvent, les réalisateurs n’ont pas le temps de penser aux deadlines ou aux dossiers d’inscriptions; Cinemads regroupe tous les festivals, pour inscrire les courts-métrages et notre équipe vérifie les conditions d’éligibilités.

En quoi est-il important de s’inscrire dans des festivals ?

C’est important car comme les gens ne connaissent qu’une dizaine ou vingtaine de festivals, ils en loupent pas mal ! Avec Cinemads, nous offrons l’opportunité d’avoir plus de sélections dans les festivals français.

Quels sont les festivals incontournables ?

Dans les incontournables, il y a les catégories A; même la majorité des plateformes n’enregistrent que ceux-là. Ca va être les festivals comme celui de Clermont-Ferrand, le festival Premier Plan à Angers ou le festival international d’Aubagne. Il y a en aussi une dizaine qui sont enregistrés par le CNC, qui sont considérés comme de très gros festivals, souvent internationaux. C’est des compétitions à plus de 3000 à 5000 inscriptions de courts-métrages. Donc ça c’est pour les catégories A, et c’est très dur de se démarquer là-dedans. D’où l’intérêt de pouvoir s’inscrire dans des plus petits festivals, qui vont recevoir moins de 500 courts-métrages. Statistiquement, les réalisateurs ont plus de chance d’être sélectionnés, voire remporter des prix.

As-tu une success story à nous partager ?

Il y en a plusieurs chez Cinemads qui ont une très belle histoire. Il y en a un qui s’appelle Masculine, un court-métrage de l’école de la Cité et qui a été fait par Zoé Chadeau. Sa particularité, c’est que le court-métrage a été écrit par un scénariste, car se sont souvent les réalisateurs qui écrivent eux-même leurs scénarios. Depuis son inscription en septembre 2019, on a réussi à faire pas mal de sélection en festival, dont justement un catégorie A ! Donc on est super fier de ça !

On a eu pas mal de courts-métrages d’écoles, qui ont de beaux parcours à l’international et grâce à Cinemads, ils ont pu se démarquer dans d’autres petits festivals. Ils ont pu ensuite avoir des engagements avec des sociétés de productions, il y en a même qui ont pu partir dans la publicité, ou qui ont eu des contacts pour réaliser d’autres courts-métrages financés.

Quel genre de court-métrage sélectionne-tu ?

Cinemads accepte tous les genres de courts-métrages de moins de 25 minutes. Généralement les festivals acceptent jusqu’à 30 minutes, mais ils souhaitent réduire à 20 minutes.

On a beaucoup de comédies, de drames, sciences-fictions, thriller, fantastiques ou comédies musicales.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune réalisateur qui souhaite présenter son court-métrage en festival ?

On a beaucoup de courts-métrages amateurs, donc qui ne viennent pas d’étudiants ou soutenu par une société de production. C’est quasiment 40% de notre base de données et c’est eux qui arrivent à avoir des sélections en festival.

Je conseillerais de réaliser un court-métrage le plus court possible, aller dans les moins 15 minutes pour avoir le plus de chance d’être sélectionné. Ne pas trouver un sujet politique du moment, s’ils y tiennent il n’y a pas de problème mais faut prendre un compte qu’un thème qui vous semble important aujourd’hui, ne le sera peut-être pas dans 2 ou 3 mois.

Donc pour résumer je dirais : faire attention au niveau de la durée, soigner la technique donc avoir un bon son, une belle image en faisant attention à l’étalonnage, faire attention au niveau des dialogues. Donc si on fait attention à la technique et à la durée, normalement on a toutes ses chances pour réussir en festival !

Retrouvez Cinemads sur ses réseaux sociaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici