Le film “Three Billboards : Outside Ebbing, Missouri” du réalisateur Martin McDonagh

Sorti le 10 novembre 2017 et réalisé par l’anglo-irlandais Martin McDonagh, “Three Billboards : Outside Ebbing, Missouri”(“Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance” en français) est un chef d’oeuvre dramatique, violent avec une touche d’humour noir.

Synopsis

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Un film qui montre l’Amérique profonde

Le décor est une petite ville perdue dans les grands espaces du Midwest. Mildred Hayes est une femme qui se bat pour que justice soit rendue à sa fille, violée et assassinée quelques mois plus tôt. Pour cela, elle loue trois panneaux sur une route peu fréquentée à l’entrée de sa petite ville. Elle y inscrit un texte vengeur sur l’incapacité du chef de la police, William Willoughby, incarné par Woody Harrelson, à retrouver l’assassin de sa fille. Elle y inscrit :

  • “raped while dying” : “violée pendant qu’elle agonisait”
  • “and still no arrest ?” : “et toujours pas d’arrestation ?”
  • “how come chief Willoughby ?” : “Pourquoi, shérif Willoughby ?”
Woody Harrelson, Sam Rockwell

A travers ces panneaux, nous voyons la vie des petites villes américaines, où tout le monde se connaît et surtout où tout se sait ! Mildred exprime l’horreur de son drame, pour empêcher que ce crime dont a été victime sa fille finisse dans l’oublie, comme beaucoup d’autres. Elle doit faire face à un système conservateur et à des policiers racistes, violents et parfois homophobes comme Jason Dixon, incarné par Sam Rockwell.

Des personnages incarnés à la perfection

Mildred Hayes a une rage froide, calculée et ce qu’elle veut dire, elle le dit. Et ce qu’elle a à faire, elle le fait ! Grâce aux dialogues doté d’un humour noir, l’interprétation de l’actrice Frances McDormand est encore plus touchante.

Quand au chef de la police, William Willoughby, joué par Woody Harrelson, sous son allure de plouc, on découvre finalement quelqu’un d’attachant, qui aime sa famille et qui malgré les apparences essaie d’aider les gens de sa ville.

Mais l’interprétation que nous retiendrons le plus est celle de Sam Rockwell, qui incarne Jason Dixon, un policier qui se révèlera moins crétin qu’il ne laisse paraître au départ. Jason vit toujours avec sa mère, il est connu pour se battre et avoir des propos insultants envers tout le monde. Mais à cause des évènements qui lui arrive, nous découvrons une personne plus touchante.

Nous vous disons volontairement peu d’informations sur les personnages car c’est une magnifique découverte lorsqu’on regarde le film.

Les récompenses

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri a été nommé 19 fois, dont une pour le César du Meilleur film étranger. Il a aussi été nommé 5 fois aux Oscars, et a reçu 16 prix :

  • 2 Oscars pour la Meilleure actrice avec Frances McDormand et pour le Meilleur acteur dans un second rôle avec Sam Rockwell
  • 4 BAFTA pour la Meilleure actrice avec Frances McDormand, le Meilleur scénario original, le Meilleur film et le Meilleur film britannique de l’année
  • 4 Golden Globes pour le Meilleur film dramatique, la Meilleure actrice dans un drame avaec Frances McDormand, le Meilleur acteur dans un second rôle avec Sam Rockwell et le Meilleur scénario avec Martin McDonagh
  • 1 Osella du Meilleur scénario avec Martin McDonagh à la Mostra de Venise

Bande-annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *