AccueilNos interviewsLes professionnels d'aujourd'huiLe film "Tom" avec Fabienne Berthaud et Nadia Tereszkiewicz

Le film « Tom » avec Fabienne Berthaud et Nadia Tereszkiewicz

Nous partons à la rencontre de la réalisatrice Fabienne Berthaud et l’actrice Nadia Tereszkiewicz, pour la promotion de leur dernier film, « Tom« , qui sort au cinéma le 11 mai 2022 !

Quelle est la genèse du film ?

C’est l’adaptation d’un livre, Tom petit homme tout petit homme de Barbara Constantine qui a été proposé à Fabienne Berthaud. Rhamsa Productions venait d’acquérir les droits, la productrice était à la recherche d’un(e) réalisateur(trice). Elle avait vu Pieds nus sur les limaces, c’est grâce à ce film qu’elle a contacté Fabienne. Le roman de Barbara a résonné en elle. Raconter une histoire par le prisme de l’enfance est un désir qu’elle a depuis longtemps. Le monde de l’enfance est un trésor oublié dont Fabienne veut sans cesse se souvenir. C’est un monde de sensations, sans a priori, sans jugement, sans conditionnement. Il est libre. Intuitif et plein de mystère. On se raconte des histoires quand on est enfant. Notre imagination n’est pas encore bridée. Et la relation mère/fils est un thème qui lui est cher et qui l’a longtemps hanté, possédé… Dans Mal partout, son deuxième roman, la voix du livre était celle d’un petit garçon de l’âge de Tom.

La nature joue un rôle important dans le film

La nature joue un rôle important dans tous les films que Fabienne a réalisé jusque-là. Tous
les personnages se réparent en contact avec la nature. Tom ne déroge pas à la règle.

Notre petit héros est un chasseur cueilleur du 21ème siècle. Fabienne a souvent demandé quel genre d’homme il sera plus tard. Quel métier l’occupera. Elle l’a imaginé garde forestier, il protégera celle qui l’a protégé. Peut-être est-ce un futur activiste écologiste.

Mais certainement pas un banquier ni un industriel. La nature apaise l’enfant, l’indicible pouvoir des éléments sur un état de vie…Pour Fabienne le bonheur n’existe pas sans la nature. C’est à la campagne que qu’elle se ressource, qu’elle se rééquilibre, qu’elle puise la force. Tom fait de même. Il va à la rivière et s’allonge dans sa barque, pour s’apaiser, il regarde passer les écrevisses pour éclaircir ses pensées ou va s’asseoir sous un gros chêne pour écouter ses conseils.

Le tournage du film

L’équipe a tourné entre les deux confinements. Fabienne a conscience de l’a chance inouïe dont elle a bénéficié. Tom était le film « idéal » ou « possible » à tourner en temps de Covid. Il lui a évité l’isolement et l’enfermement. Il lui a permis de continuer à faire du cinéma, de sortir ma tête hors de l’eau. Fabienne le surnomme mon film sauveur.

Il a entièrement été tourné dans la Baie de Somme dans des décors naturels. Il demandait peu ou pas de figuration. Avec l’équipe ils étaient dans une bulle. Ils restaient en circuit fermé afin d’éviter le virus. On n’allait pas voir leurs familles. Ils étaient logés à Berck-sur-Mer, au bord de la mer dans une Résidence pour touristes complètement vide. Il y avait quelque chose de surréaliste. Ils avaient conscience qu’il fallait redoubler de précaution étant donné le grand âge de Claudine Acs qui interprète Madeleine. Tous les jours il y avait le risque que le film s’arrête.

Notre rencontre avec Fabienne et Nadia

Synopsis

Tom, 11 ans, vit avec sa mère Joss dans un mobil-home en lisière de forêt. Lorsqu’il n’est pas à l’école, Tom est le petit homme de sa mère et prend soin d’elle autant qu’elle de lui. L’arrivée de Samy, un jeune homme inquiétant va bousculer leur fragile équilibre…

Bande-annonce

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici