mercredi, janvier 19, 2022
AccueilNos interviews"Défi de solidarité" : un film humaniste qui met en lumière l'invisible

« Défi de solidarité » : un film humaniste qui met en lumière l’invisible

Découvrez un documentaire bouleversant sur une magnifique chaîne de solidarité pour défendre le droit de centaines d’enfants en situation d’immigration qui errent dans les rues de Paris.

Présentation du film Défi de solidarité au FIGRA

Road to Cinema a pris la route pour le Touquet-Paris-Plage, dans le Pas-de-Calais en région Hauts-de-France en direction du Festival international du grand reportage d’actualité et du documentaire de société (FIGRA). La 27ème édition du FIGRA s’est déroulée du 11 au 14 mars 2020.

Pendant 4 jours, les professionnels de la télévision partagent la passion, la tendresse, les mots, la vie, des situations invraisemblables, des injustices, l’environnement menacé, les guerres, les migrants, les pouvoirs disproportionnés des puissants, l’enfance en danger, les luttes sociales, tant et tant de personnages du réel. La vraie vie est rapportée par tous les auteurs, réalisateurs, les grands-reporters, les documentaristes. Ce rendez-vous annuel met à l’honneur le travail des femmes et des hommes de l’audiovisuel français et étranger.

Lors de notre participation au FIGRA, nous avons eu la chance de découvrir de nombreux documentaires dont « Défi de solidarité » co-réalisé par Caroline Darroquy et Anne Richard.

Le film raconte la réalité suivante

Chaque soir à Paris, plus d’une centaine d’hébergeurs forment un réseau anonyme pour répondre à l’urgence des mineurs étrangers isolés qui sont à la rue. Sans prise en charge de l’État français ni réponse sur le statut de « mineur isolé étranger », des adolescents sont condamnés à passer leurs nuits sur les trottoirs parisiens.

Chaque soir, des étudiants, des retraités, des célibataires et des familles partagent l’intimité de leur foyer avec ces jeunes mineurs étrangers échoués de la traversée. Ces bénévoles les aident en proposant un canapé-lit, une chambre ou un repas.

À Paris, la solidarité s’organise : des réseaux d’anonymes se relaient pour tenter d’aider les mineurs épuisés aux parcours juridiques semés d’embûches. Les réalisatrices Caroline Darroquy et Anne Richard racontent l’expérience de l’accueil à travers les yeux de citoyens ordinaires.

Bande annonce Défi de solidataire, un documentaire réalisé par Caroline Darroquy et Anne Richard

Un documentaire bouleversant

Défi de solidarité n’est pas seulement un film sur les problèmes liés à l’immigration, c’est un film avant tout sur les enfants. Leurs droits sont malheureusement parfois bafoués par l’État, ils attendent souvent très longtemps avant d’être reconnus comme mineurs. Ils sont parfois très grands, ont 15-16 ans et ont déjà une morphologie semblable à celle d’un « adulte ». Pourtant, il n’en reste pas moins des adolescents livrés à eux-mêmes.

Mamadou, Adama, Ladji et d’autres enfants, que l’on découvre dans ce documentaire, sont arrivés seuls sur le sol français, pour la plupart d’Afrique de l’Ouest. Partis pour fuir un pays ne leur offrant pas d’horizon, la guerre ou des violences familiales, ils ont souvent été malheureusement happés par des réseaux de passeurs leur promettant un avenir plus rose.

Sous le regard d’une chaîne de solidarité

« Défi de solidarité » nous offre une approche, non pas du côté de ces jeunes enfants (dont on imagine le parcours difficile et la vie brisée) mais du côté d’une incroyable chaîne humaine qui tente de pallier les dysfonctionnements qu’ils rencontrent. Cette chaîne est composée par ceux que l’on appelle « les aidants » ou « les hébergeurs solidaires ». Dans ce documentaire, les réalisatrices ont suivi un couple de retraités hébergeurs mais aussi Catherine, photographe ou encore Agathe, professeure en école de commerce qui magne un emploi du temps surchargé entre son métier, sa vie privée et l’organisation des couchages pour les jeunes mineurs abandonnés dans les rues froides de Paris. Des hébergeurs solidaires comme eux, on en découvre une dizaine dans ce documentaire.

Plus ou moins expérimentés, ils témoignent de leurs inquiétudes, leur anxiété mais aussi leur joie face à l’idée d’héberger des inconnu.e.s, des enfants chez eux. Ils nous racontent combien leur quotidien est riche depuis qu’ils ont franchi le « cap ». Leur vie sont chamboulées et souvent plus heureuse… contrastée par des sentiments humains de doute et de peur. Ils subissent également de nombreuses charges émotionnelles. « Que deviendront les dizaines de jeunes que nous avons reçus chez nous ? Combien de temps en tant que bénévole nous pourront tenir ? » se demandent-ils. Un investissement magnifique et instructif qui apporte réflexion sur la notion d’entraide au sein de notre société occidentale.

Nous ne sommes pas dans une position anarchiste, dans une approche ultra libertaire où on considère que l’Etat n’existe plus et donc que ce serait à nous de faire « le taff ». On considère que l’Etat est défaillant. Par conséquent, on fait « le taff » en attendant qu’il fasse le sien

Hébergeuse solidaire

« Défi de solidarité » met en lumière les visages de ceux qui portent sur leurs épaules avec courage et humanisme leur sens du devoir. Ils jonglent entre leur vie professionnelle et privée pour trouver des solutions d’hébergement d’urgence dans l’espoir que le moins de jeunes mineurs possible restent à la rue, avec la conviction de défendre le droit des enfants.

Interview avec Anne Richard, co-réalisatrice

Anne Richard, co-réalisatrice du documentaire Défi de solidarité nous a accordé avec sincérité une interview vidéo exclusive lors de notre rencontre avec elle au Festival international du grand reportage d’actualité et du documentaire de société (FIGRA).

Elle nous raconte dans quel contexte a été réalisé le film, quelles réflexions ont été apportées dans cette co-réalisation avec Caroline Darroquy. Elle nous partage sa vision très poétique sur l’impact de Défi de solidarité. Selon elle, tout comme les hébergeurs solidaires : il s’agit de petites gouttelettes qui favorisent la création d’océans.

Afin d’en savoir plus sur l’association Paris d’Exil suivie lors du documentaire « Défi de solidarité », retrouvez toutes les informations sur www.parisdexil.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici