Soutenir l’industrie culturelle des salles de cinéma françaises grâce aux comités d’entreprises

La fermeture des cinémas en France liée à la crise du COVID-19 amène à rude épreuve le secteur cinématographique mondial. Forcé de constater que la culture est donc malheureusement malade elle aussi, le groupe Pozéo propose une initiative encourageante pour tenter de la guérir.

La nécessité de préserver le 7ème art

La France est doté d’un parc de cinémas extraordinaire avec des cinémas multiples, uniques et variés. Ce réseau national est un véritable patrimoine culturel qu’il faut chérir et préserver. Confondant toutes les catégories socioprofessionnelles, l’activité daller au cinéma est aujourd’hui le loisir payant préféré des français.

Malheureusement, depuis la crise sanitaire les salles de cinéma sont fermées, comme tous les lieux publics pour les raisons incontestables que nous connaissons tous. Cette triste période met aujourd’hui en survie un certain nombre de maillons importants du cinéma français (et hors de nos frontières). Distributeurs, producteurs, exploitants indépendants…, personne ne semble épargné.

Habituellement, les salles de cinéma en France c’est :

  • 1 650 cinémas actifs, le réseau le plus dense d’Europe
  • 212 millions de billets vendus en 2019 (3ème meilleure performance depuis 50 ans)
  • + de 700 films en salles chaque année
  • 58 à 7 286 fauteuils par cinéma

Alors pour éviter que ces chiffres ne finissent par n’être qu’un lointain souvenir, une initiative au sein des secteurs professionnels a été lancée.

Ces initiatives qui soutiennent les salles obscures

Le groupe Pozéo propose habituellement des produits et des services destinés aux comités d’entreprises. Afin de soutenir la culture qui s’effondre à cause d’une économie malade, Pozéo met à disposition 300 000 places de cinéma aux entreprises qui souhaitent inciter leurs salariés à retourner en salles lorsqu’il en sera enfin possible.

On compte aujourd’hui déjà 180 000 places vendues. Les entreprises peuvent continuer à acheter des billets de cinéma, utilisables à la réouverture, pour leurs salariés ou leurs clients. Cette opération a pour but d’alléger les lourdes trésoreries que les exploitants de salles de cinéma doivent assumer. Ces commerçants sont souvent indépendants et ont une économie locale et fragile.

“Pour nous, c’est faire peser un risque trop grand sur ces derniers que de tarder à agir, nous nous engageons donc dès à présent avec l’ensemble de nos partenaires pour faire vivre plus fort encore le cinéma français. Notre engagement est celui de rassembler toutes les bonnes volontés qui veulent faire revenir dès que possible les spectateurs dans les salles. C’est la meilleure façon d’aider l’ensemble de la filière sans en perturber l’équilibre. Ainsi pour chaque place que nos partenaires s’engageront à offrir, nous en offrirons systématiquement une deuxième !

Pozéo

Le comédien Jean Dujardin a également manifesté son soutien en postant sur son compte Instagram le macaron “Je soutiens le cinéma français 2020” en donnant rendez-vous sur le site internet jaimemoncinema.fr. Cette photo est aujourd’hui relayée sous le hashtag #JeSoutiensLeCinemaFrançais et compte, pour le moment, qu’une trentaine de reposte. En revanche, il ne serait guère étonnant que le mouvement ne devienne viral dans les jours à venir…

View this post on Instagram

❤️ #jesoutienslecinemafrancais

A post shared by Jean Dujardin (@jeandujardin) on

Pour compléter votre lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *