Le documentaire “Bienvenue au club : 25 ans de musiques électroniques”

Diffusé pour la première fois par la chaîne ARTE France en 2014, le documentaire “Bienvenue au Club” célèbre les 25 ans de la musique électronique. Réalisé par Dimitri Pailhe, le documentaire explique la naissance de la techno grâce aux témoignages d’artistes reconnus et en illustrant cette époque par des vidéos d’archives.

Pour les adeptes de la musique électronique et de la culture techno, Bienvenue au Club du réalisateur Dimitri Pailhe est LE documentaire à regarder. Dans ce 52 minutes, produit par Bellota Films et diffusé par ARTE France, nous découvrons les débuts de ce courant musical si réunificateur et universel.

Beaucoup d’artistes internationaux du moment, participent à cette réalisation comme les célèbres DJ et producteurs Juan Atkins, Ellen Allien, Laurent Garnier ou encore Seth Troxler. Pour les inconditionnels, ces déclarations sont extraordinaires car elles nous permettent de nous sentir encore plus proches d’eux et surtout, renforce ce lien presque familial, de passionnés pour la musique électronique.

Le début de la musique électronique

Notre voyage commence dans les années 80, dans les ghettos de Chicago, dans l’Illinois, aux États-Unis; avec les artistes Frankie Knuckles et Marshall Jefferson avec de la House. Grâce au développement des technologies sonores créées par les ordinateurs, cette nouvelle dimension musicale devient accessible au grand public. Ce style innovant, s’exporte par la suite en Europe, en particulier en Angleterre, en 1987. Plusieurs artistes partagent leur première rencontre avec la techno comme Laurent Garnier à Manchester à la Haçienda ou la DJ du label Kill the DJ, Fany Corral :

J’étais en rave dans les bois, et j’ai pris une claque énorme. Tout ce que je voulais, c’était y retourner pour reprendre des claques !

Fany Coral – Bienvenue au Club : 25 ans de musique électronique

Cette révolution musicale fait apparaître les premières raves, warehouses et afters; la fête devient un mode vie ! Nous découvrons les moyens de communications de l’époque comme la radio et les numéros de téléphones qui permettaient de connaître les lieux des futures soirées. Le documentaire nous montre aussi les premières interdictions de rassemblements, ainsi que les préjugés et anxiétés, des personnes qui ne comprenaient pas cette musique. Pourtant, le but de ces fêtards était simple, comme l’explique l’artiste Jérôme PacMan :

Nous voulions nous évader de la société au lieu de la combattre.

Jérôme PacMan – Bienvenue au Club : 25 ans de musique électronique

Les différents styles de la musique électronique

Bienvenue au Club, montre les diverses personnalités des artistes par leur différent style musical. Nous (re)découvrons le duo le plus célèbre au monde dans ce domaine, Daft Punk, qui à leur début et toujours actuellement, mise sur une musique sans visage, où l’envie de rassembler les gens prime sur le reste.

Nous apprenons les différents styles tels que :

  • l’électroclash avec Miss Kittin et The Hacker
  • la techno Minimale : “less is more”, où la musique est réduite à l’essentiel avec les labels Kompakt et Karat ou les artistes légendaires comme Ricardo Villalobos, Magda, Richie Hawtin ou Michael Mayer
  • la techno Maximale : l’opposée de la minimale, représentée par Ed Banger ou Boys Noize

Les sujets abordés

Le documentaire explique les différences entre la rave culture et club culture, l’avènement du Home Studio ou encore la culture du DJ femmes et hommes. Par ces explications et ces images, nous pouvons définir la musique électronique comme un éclatement des barrières sociales et identitaires, car la seule règle à respecter est : tout le monde fait ce qu’il veut.

Nous découvrons l’évolution des DJ au fil des années avec les différents stratagèmes qu’ils utilisent pour nous faire rester toute la nuit sur la piste de danse. Quelques artistes interviewés, confessent qu’un DJ set est similaire à un film; il faut emmener le public d’un point A à un point B, comme ferait un réalisateur avec les différentes techniques et mouvements de la caméra.

J’aime les narrations et j’aime les histoires. Je trouve qu’un DJ set est une histoire avec une intro et une fin. C’est comme dans les films, il faut avoir des ponctuations. Tu ne peux pas faire 1h30 la même chose, il n’y a rien de plus chiant !

Laurent Garnier – Bienvenue au Club : 25 ans de musique électronique

Les lieux incontournables de la musique électronique

Le réalisateur Dimitri Pailhe nous fait voyager dans les villes du monde entier qui représentent la musique électronique.

Detroit

L’une des villes où tout a commencé grâce aux artistes Juan Atkins, Jeff Mills, Derrick May et Kevin Saunderson, ainsi qu’au groupe Underground Resistance, composé de Jeff Mills, Robert Hood, Darwin Hall et Mike Banks.

Manchester

Les début de l’Acid House, avec le co-fondateur de Factory Records, Anthony Wilson, et son fameux Club Haçienda.

Paris

L’artiste Jérôme PacMan, pionnier du mouvement parisien et des afters sous le pont de Tolbiac, un endroit devenu mythique de la techno française, nous explique les conditions des fêtes de l’époque.

Pour les nostalgiques, nous (re)découvrons des images de la Concrète, ainsi que d’autres endroits légendaires de Paris comme le Rex Club, l’un des premiers lieux à soutenir la techno française, et le Queen, où les grands artistes tels que Cassius, Daft Punk, Kerri Chandler, DJ Deep ou Underground Resistance ont pu faire leurs performances, aux soirées Respect the DJ.

Cologne

Nous retrouvons le DJ Michael Mayer du label indépendant Kompakt, exemple parfait de la réussite techno, plus orienté Minimale, depuis plus de 20 ans.

Berlin

La chute du mur a accélérée le mouvement de la techno; les souhaits de cette génération étaient d’être innovant et ouvert d’esprit, par ce fait, la culture underground s’est imposée. Les endroits secrets se sont développés et le low profile était de rigueur. Nous (re)découvrons des endroits qu’on adore comme le Watergate, le Trésor et l’inévitable Berghain, avec cette fameuse phrase :

Tout ce qui se passe au Berghain, reste au Berghain.

Les soirées berlinoises sont les meilleures pour apprendre la notion de “ne pas voir le temps passer” et connaître cette liberté de s’amuser en faisant un marathon de la fête pendant 56 heures d’affilées.

Miami

Nous découvrons la Winter Music Conference, événement immanquable dans le domaine de la techno, comme nous explique l’artiste Brodinski, sur un ton humoristique :

C’est le Festival de Cannes avec un peu moins de crevards

Brodinski – Bienvenue au Club : 25 ans de musique électronique

Bande-annonce

le documentaire ENTIER est disponible sur youtube ici

Artistes interviewés

  • Fany Corral : label Kill the DJ
  • Ellen Allien : DJ et productrice du label B-Pitch
  • Brodinski : DJ et producteur du label Bromance
  • Miss Kittin : DJ et productrice
  • Juan Atkins : DJ et producteur
  • Kevin Saunderson : DJ et producteur
  • Michael Mayer : DJ et producteur du label Kompakt
  • Laurent Garnier : DJ et producteur
  • The Hacker : DJ et producteur du label Zone
  • Ben Klock : DJ et producteur du label Ostgut On
  • Dave Haslam : DJ
  • Mike Pickering : DJ et producteur
  • Dimitri Hegemann : fondateur du Club Trésor
  • Jérôme Pacman : DJ et producteur
  • Manu le Malin : DJ et producteur
  • Antoine Kraft : label manager Savoir Faire
  • Fred Agostini : directeur artistique et organisateur d’événements
  • Pedro Winter : DJ et producteur du label Ed Banger
  • Arnaud Rebotini : DJ et producteur de Backstrobe Records
  • Club Cheval : DJ et producteurs
  • Stéphanie Fichard : co-fondatrice du label Kill the DJ
  • Jennifer Cardini : DJ et productrice du label Correspondant
  • Ivan Smagghe : DJ et producteur du label Kill the DJ
  • DJ Hell : DJ et producteur du label Gigolo Records
  • Alex Ridha : DJ et producteur du label Boys Noize Records
  • Marc Houle : DJ et producteur
  • Kristian Beyer, alias Âme : DJ et producteur du label Innervisions
  • Mr Ties : DJ et organisateur des soirées Homopatik
  • Nina Kraviz : DJ et productrice
  • Dixon : DJ et producteur du label Innervisions
  • Chloé : DJ et productrice du label Kill the DJ
  • Para One : DJ et producteur du label Marble
  • Heidi : DJ et productrice
  • Seth Troxler : DJ et producteur du label Visionquest

Fiche technique

  • Auteur et réalisateur : Dimitri Pailhe
  • Image : Dimitri Pailhe, Jean-Claude Marx et Romain Alary
  • Montage : Thibaut Sève, Flavie Doubesky et Emilie Janin
  • Production : Bellota Films
  • Diffusion : ARTE France
  • Participations : RTBF – Radio Télévision Belge Francophone, CNC, Procirep et Angoa-Agicoa
  • Dépositaires : ARTE France Distribution et ADAV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *