La série phare de Netflix, “The Queen’s Gambit”

Sorti le 23 octobre 2020, la série “The Queen’s Gambit” (“Le Jeu de la Dame” en français) s’est placée dans le top 10 de la plateforme Netflix. Nous suivons les aventures de Beth Harmon, championne d’échecs dans les années 1960.

Synopsis

En pleine Guerre froide, le parcours de huit à vingt-deux ans d’une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

The Queen’s Gambit est une adaptation

La série Netflix est l’adaptation d’un roman du même intitulé, sorti en 1983 par l’Américain Walter Tevis. Le livre et la série montrent une Amérique où les femmes sont quasiment toutes mères au foyer et dirigées par un modèle patriarcale. Il est donc difficile d’imaginer une femme réussir dans un domaine réservé aux hommes et encore moins y être championne. Beth Harmon essaie donc de s’élever au rang de Grand Maître, le stade ultime des professionnels des échecs.

Après un tragique accident de voiture, où sa mère y perd la vie, Beth arrive dans un orphelinat. Elle y rencontre un vieil homme, qui lui fait découvrir les échecs et qui deviendra son père spirituel. Il comprends très vite que cette petite fille de 9 ans est surdouée à ce jeu. Grâce à son talent, nous découvrons les qualités complexes des joueurs d’échecs et les visions qu’ils peuvent voir lors des affrontements.

Le réalisme de la série

Réalisé par Scott Frank et Allan Scott, The Queen’s Gambit parle avant tout de la condition des femmes dans les années 60 mais pas seulement. Nous voyons comment les enfants étaient éduqués dans les orphelinats afin d’être adopté, le racisme, les addictions, la guerre froide et le monde fascinant des échecs.

Ce jeu de stratégie et cérébral est un travail quotidien mais surtout surprenant ! La série rend très bien hommage à cette discipline infiniment complexe, dont les combinaisons s’apprennent comme des formules mathématiques. Nous apprenons également les codes et les règles du jeu comme l’utilisation du chrono ou comment dire lorsqu’on abandonne une partie.

Pour représenter le plus fidèlement possible les parties d’échecs, se sont des experts qui ont conçu des parties réalistes et qui ont coaché les acteurs.

On est aussi proche que possible de l’atmosphère authentique des tournois d’échecs

Garry Kasparov, champion russe au New York Times

L’enflamment pour l’univers de The Queen’s Gambit

La série a réuni plus de 62 millions de ménages en seulement un mois, de la Russie à l’Afrique du Sud en passant par la France, Israël et bien d’autres pays.

Nous adorons revoir l’actrice Anya Taylor-Joy, que nous avions déjà vu dans Peaky Blinders, Split, Glass ou encore The Witch. Mais aussi Harry Melling, alias Dudley Dursley dans Harry Potter, et Thomas Brodie-Sangster qui incarne Jojen Reed dans Game of Thrones.

Nous avons appris que les recherches Google “sur comment jouer aux échecs” ont explosé, et que les commandes de tables d’échecs ont aussi grimpé de 250 % chez eBay.

La qualité du scénario, des plans et de la colorimétrie donnent à la série un ton dramatique et montrent le courage des femmes qui excellent dans des mondes, auparavant réservé aux hommes.

Bande-annonce

Les coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *