Mauvais scénario : les salles de cinéma resteront fermées

Ce jeudi 10 décembre 2020, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé que les salles de cinéma ne pourront pas ré-ouvrir le 15 décembre comme il était initialement prévu il y a quelques semaines…

Mais combien de temps ce cinéma va-t-il encore durer ?

15 décembre, pas 15 décembre… Les bruits de couloir semblaient pourtant positives. Lors de son allocution télévisée, le 24 novembre, Le Président Emmanuel Macron avait annoncé une possible réouverture des salles à partir du mardi 15 décembre. L’idée de retourner ENFIN au cinéma nous rendait tellement heureuses. Nous avions même écrit plusieurs articles sur la sortie des films prévus en salles pour le mois de décembre.

Plusieurs personnalités de l’industrie réagissent sur les réseaux sociaux. L’acteur Gilles Lellouche a posté un rideau rouge baissé avec la légende « … ». Marina Foïs a alors commenté elle aussi trois petits points laissant un silence sourd suite à la déclaration du gouvernement.

L’ascenseur émotionnel

Un sacré fail puisque que le Premier Ministre a annoncé aujourd’hui le maintien de la fermeture des lieux culturels… sont concernés : les cinémas, théâtres, salles de spectacle, musées, mais aussi de l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos. 

Cependant, il faut quand même avouer que toutes les conditions n’étaient pas encore tout à fait réunies… Mais on espérait tellement. Cette réouverture était soumise à condition, en l’occurrence atteindre un objectif d’une importante décroissance de l’épidémie. Jean Castex a alors déclaré qu’il faudrait attendre le 7 janvier 2021, en raison de la situation sanitaire. Ouais ouais, ça fait mal…

De nombreux films, dont la sortie avait déjà été repoussée, se retrouvent une nouvelle fois dans l’attente d’une nouvelle date. Idem pour les spectacles prévus à l’affiche des théâtres. La situation sera réévaluée le 7 janvier, a promis le Premier ministre. Nous vous tiendrons au courant des avancées au fur et à mesure…

Sources : Le Parisien

Pour compléter votre lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *