Thierry Klifa, rencontre d’un amoureux de cinéma

Thierry Klifa est scénariste, réalisateur, metteur en scène de théâtre et journaliste. En véritable passionné de cinéma il revient pour nous sur sa carrière, ses débuts et sur ces rencontres qui déterminent un peu ce qui l’attendait.

Une rencontre d’exception

Thierry Klifa est scénariste, réalisateur et metteur en scène de théâtre. Il a longtemps été journaliste pour le magazine Studio – pendant plus de 10 ans il s’est rendu sur les tournages de films pour réaliser des entretiens dont il se souvient de tout.

En 2001, il passe derrière la caméra et a tourne depuis 4 longs métrages de cinéma et 1 métrage documentaire sur André Téchiné. André Téchiné fait parti des réalisateurs qui comptent, aux côtés de Claude Sautet notamment.

Thierry aime les actrices, il chérit et met en scène Catherine Deneuve et Fanny Ardant entre autres. Elles l’ont bouleversées chez François Truffaut pour les deux, chez Jacques Demy pour la première. Des souvenirs de cinéastes qui restent encrés pour toujours.

Du cinéma en salle comme sur petit écran

« Une vie à t’attendre » est sur myCanal, le film met en lumière Nathalie Baye et Patrick Bruel, des amants qui se retrouvent, s’aiment et hésitent à tout quitter pour vivre leur histoire.

Dans « Le héros de la famille », Gérard Lanvin, Emmanuelle Béart, Miou-Miou et Catherine Deneuve règlent leur compte dans un film savoureux rempli de mystères et secrets de famille.

« Les yeux de sa mère » est à visionner lui aussi via myCanal, Catherine Deneuve, Nicolas Duvauchelle et Géraldine Pailhas sont merveilleux dans ce film choral à la façon d’un Almodóvar à la française.

« Tout nous sépare » est quant à lui sur Netflix, réjouissance que de voir s’affronter Deneuve, Duvauchelle de nouveau, accompagnés cette fois-ci de Nekfeu et Diane Kruger, pas de méchants ni de gentils, que des personnages qui cherchent un attachement, une famille, un équilibre dans une société devenue violente.

« André Téchiné, cinéaste insoumis » est sur Arte, documentaire exceptionnel bercé par la voix d’Isabelle Adjani mêlée aux récits des femmes et hommes qui ont croisé la route du cinéaste, qui ont mis un peu d’eux au service d’un film toujours emprunt d’une grande poésie et d’une irrésistible douceur. 

Voici l’entretien complet

Merci infiniment à Thierry Klifa pour son temps et sa bienveillance immédiate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *